ASSOCIATION DES TRUTEAU D'AMÉRIQUE
POUR QUE NOTRE MÉMOIRE VIVE
Français
ACHATS EN LIGNE
Vign_icone_epinglette
À la boutique de l'Association des Truteau d'Amérique, il est facile de devenir membre, renouveler son adhésion. s'inscrire aux activités ou acheter des objets de collection par paiement sécurisé.

Le prix affiché inclut frais de manutention et postaux

 

Épinglette officielle
 
La Charpente

Les numéros des années 2008 et 2009 sont en ligne au format électronique couleur à télécharger.
Le numéro spécial du 350e au format imprimé noir et blanc est en vente à la Boutique.

Les numéros des années 2010 et suivantes gratuits pour nos membres sont en vente dans ces formats :
imprimé noir et blanc expédié par la poste ou fichier couleur téléchargeable.
 
voir le panier
0,00
0 produit(s)
 
Détails du produit

Voyage sur le Haut-Missouri

vign4_jean-baptiste_trudeau_voyage_sur_le_haut-missouri_all
  35,00 $  
 
Journal du voyage extraordinaire de Jean-Baptiste Trudeau en 1794-1795. Le prix du livre inclut l'envoi postal.
  Ajouter au panier  


  Retour à la boutique  
Détails

« J’ai lu, dans ma jeunesse, les relations des mœurs et des manières des Sauvages écrites par des religieux qui, quoique les auteurs passent pour des saints, étaient pleines d’absurdités et de contradictions. » Trudeau ne mâche pas ses mots. Au moment où il entreprend son voyage sur le Haut-Missouri, il a 45 ans, dont 26 passés parmi les Indiens, surtout les Sioux Yanktons et les Panis Républicains.

« Tous ces peuples sauvages ne connaissent point de subordination, ni de distinction entre eux […]. Ils n’ont ni loi, ni juge, ni prêtre ». Moqueur, Trudeau souligne que les lois des « nations policées ressem-blent, en certaines circonstances, à ces toiles d’araignées qui arrêtent le moucheron et que les taons brisent ». La liberté sexuelle des Indiens le gêne, mais moins que la frénésie des « jeunes Canadiens qui, à leur arrivée [chez les Indiens], se mettent à courir à toute bride comme des chevaux échappés dans les champs de Vénus, d’où ils ne sortent rarement sans être munis des maux qui y sont irrévocablement rattachés ». Il ajoute un petit détail à propos des maladies vénériennes : « les Sauvages s’en guérissent parfaitement bien ».

Trudeau ignore le politiquement correct. Quand il est scandalisé, il le dit sans détour. Le Sauvage de Trudeau n’est pas un Indien inventé. Il est bien réel, avec ses grandeurs et ses faiblesses, sa passion pour la guerre et sa recherche effrénée de scalps. Trudeau répond à bien des questions sur les pratiques et croyances des Indiens. Il bouleverse nombre d’idées reçues.

Source : Les Éditions du Septentrion

 
  Retour à la boutique  
 
 
 
Écouter la chanson "Je me souviens du charpentier"
trudeau_master_1_4
Association des Truteau d'Amérique
© 2008-2019