ASSOCIATION DES TRUTEAU D'AMÉRIQUE
POUR QUE NOTRE MÉMOIRE VIVE
Français
 
Vign_acte_de_bapt_etienne_version_yves
NOS ANCÊTRES

Étienne Truteau


Le 15 septembre 1641, on baptise à La Rochelle (France) Étienne, fils de François Truteau, maître maçon et tailleur de pierres, et de Catherine Matinier. Le 2 juillet 1659, Étienne et une centaine de colons s'embarquent sur le Saint-André pour la Nouvelle-France. Il est engagé pour trois ans comme charpentier par les Sulpiciens, les seigneurs de Montréal en 1663.

Arrivé à Québec le 7 septembre 1659, Étienne rejoint Ville-Marie le 29 suivant avec Marguerite Bourgeoys. Le 6 mai 1662, lui et trois compagnons bataillent comme des diables contre 50 Iroquois. En 1663, Truteau s’établit à son compte comme charpentier. Il achète un terrain rue Saint-Paul, à l’ouest de la porte de Lachine (rue Mc Gill) où il habitera 25 ans.

Le 10 janvier 1667, Étienne Truteau épouse Adrienne, la fille de Gilbert Barbier dit le Minime et de Catherine de La Vaux. Le couple aura quatorze enfants dont une fille unique. En 1671, le seigneur Charles Lemoyne concède une terre à Truteau à Longueuil qu'il mettra en valeur. Étienne a pratiqué son métier surtout à Montréal où il décède le 22 juillet 1712. Adrienne Barbier lui survivra jusque vers 1721.

Étienne Truteau est l'ancêtre des Truteau et Trudeau en Amérique
 
Vign_chateau_des_messieurs_010
Adrienne Barbier

La femme d'Étienne Truteau est une canadienne, née à Montréal, le 20 août 1652. Elle est la fille du charpentier Gilbert Barbier, dit Le Minime ou Le Nivernais, et de Catherine de La Vaux. Adrienne fut l'une des premières élèves de Marguerite Bourgeoys, la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame et aussi domestique à l'Hôtel-Dieu de Montréal où résidait Jeanne Mance, sa fondatrice et co-fondatrice de Montréal avec Maisonneuve.

À quatorze ans et demi, les parents d'Adrienne la marient à Étienne Truteau, un charpentier comme son père, de dix ans son aîné. Elle lui donnera quatorze enfants. Dans les Annales de l'Hôtel-Dieu de Montréal, Marie Morin qui l'a bien connue, parle d'Adrienne Barbier.

Pour découvrir la vie fascinante de nos ancêtres en Nouvelle-France, suivez la "Page d'histoire" dans La Charpente.

La travailleuse canadienne, par Alfred Laliberté (1878-1953)
Collection Ville de Montréal
Photo © Association des Truteau d'Amérique 2010


 
Vign_pierre_le_moyne_d_iberville_1661-1706
Ramifications en Amérique

Dix des treize fils Truteau connurent une descendance. Au cours des siècles, par soif d’aventure ou pour leur survivance, les descendants d’Adrienne Barbier et d’Étienne Truteau se dispersent au Québec, au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

Dès le XVIIe siècle, certains comme coureurs des bois iront aux Pays-d’en-Haut y faire la traite des fourrures. Vers 1700, François Trudeau suit la trace de Pierre Lemoyne d’Iberville (1661-1706) et émigre en Louisiane. Il y construira des forts, deviendra milicien et l'un des pionniers de La Mobile et de La Nouvelle-Orléans. À la fin de sa vie, François Trudeau est membre du Conseil supérieur de Louisiane, habite la Nouvelle-Orléans et exploite aux environs une plantation. Comme lui, d’autres laisseront leur marque dans l'histoire, leur nom et ses innombrables variantes.

Avec la vie de notre famille défile devant nous la saga colorée de l’histoire et du peuplement de l'Amérique. Une famille pionnière, alliée à une multitude, qu'on retrouve dans presque tous les arbres généalogiques d’Amérique.

Pierre Le Moyne d'Iberville et d'Ardillières
Bibliothèque et Archives Canada
Google traduction
 
Les habitants

L'historien Jacques Lacoursière présente la mentalité des habitants de la Nouvelle-France dans ce documentaire de Gilles Carle.

Source: Histoire du Québec 8 - Les habitants sur Youtube

Histoire et vie quotidienne
La rubrique Histoire et patrimoine de l'Espace des membres présente les biographies de nos ancêtres.

La Charpente raconte l'histoire et la vie quotidienne de nos ancêtres et leurs contemporains. Nous décrivons l'atmosphère et l'émotion qu'ils ont connues. Notre production s'accompagne d'une imagerie souvent inédite et de documents anciens interprétés.
JE ME SOUVIENS
Vign_croisiere_2009-09-06_77
CROISIÈRE-CAUSERIE
DU 350e ANNIVERSAIRE

Arrivée d'Étienne Truteau à Québec en 1659
Septembre 2009


Association des Truteau d'Amérique
© 2008-2016